Préfiguration

Le printemps Sagan

Avec la célébration des 60 ans de Bonjour tristesse, publié en 1954, et les 10 ans de la mort de son auteur, 2014 est définitivement l’année Françoise Sagan. Ce printemps tout particulièrement, on voit surgir dans la presse de nombreux articles et reportages consacrés à Françoise Sagan, rendant hommage à l’auteur et à sa plume, comme ce bel article dans Les Inrocks, l’émission spéciale de Pascale Clark sur France Inter, Comme on nous parle ou encore Entrée libre sur France 5.

L’actualité éditoriale autour de Françoise Sagan est riche elle aussi, avec la publication, chez Stock, d’un recueil d’entretiens de Françoise Sagan, Je ne renie rien, et de Sagan 1954, roman de l’écrivain Anne Berest. Le premier regroupe divers extraits d’entretiens donnés par Françoise Sagan entre 1954 et 1992. Un exercice dans lequel elle excelle, reflétant tout en finesse son humour et son élégance, comme en témoigne la célèbre interview de Sagan par Desproges, moment d’anthologie télévisuelle :

Le second, Sagan 1954 d’Anne Berest, fait suite à une demande de Denis Westoff, le fils de Françoise Sagan, et se situe à mi-chemin entre le roman et l’autofiction. Anne Berest, auteure de deux romans remarqués dont La fille de son père qui avait obtenu le Prix de Flore en 2010, se met dans la peau de Françoise Sagan en 1954, à l’heure où sa vie est sur le point de basculer avec la publication de Bonjour tristesse, qui sera un immense succès de librairie.

je ne renie rien2

Enfin, les éditions Stock et l’association Françoise Sagan proposent de conclure ce mois de mai spécial Sagan en beauté avec la publication de 16 titres en ebook.

Outre cette riche actualité médiatique et éditoriale, ce printemps est aussi celui du « Prix Sagan », initié en 2010 par Denis Westoff. Dix romans sont en compétition (dont Faillir être flinguée, de Céline Minard, que nous avions cité dans nos coups de cœur de 2013…) pour ce Prix, qui récompensera le 12 juin prochain « le plus beau roman du printemps ».

Enfin, en ce jour de début des festivités cannoises, rappelons que Françoise Sagan en avait été la présidente du jury en 1979 ! Ce printemps semble donc être une occasion en or de (re)découvrir l’œuvre de Françoise Sagan…

Article écrit par :

Soizic

Soizic

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s