Vie culturelle

Spectacle #Les droits de l’homme à la médiathèque

jacqueline-duhemeMercredi 30 novembre prochain, nous accueillons à la médiathèque la Compagnie Petit Théâtre Pilat pour une représentation de son spectacle #Les droits de l’homme. Il s’agit d’une adaptation sur scène du Livre des droits de l’homme illustré par Jacqueline Duhême et préfacé par Robert Badinter.

Le spectacle sera suivi d’une table ronde et d’une séance de dédicace de Jacqueline Duhême, en partenariat avec la librairie La Litote.

Nous avons posé quelques questions à la compagnie pour en savoir plus sur la genèse du projet.

Spectacle mercredi 30 novembre à partir de 15h, tous publics, entrée libre sur inscription (sur place ou au 01 53 24 69 70)

.

Pouvez-vous présenter la Compagnie Petit Théâtre Pilat ?

La compagnie, installée sur les pentes du Massif du Pilat, au sud de Lyon, réunit des comédiens, des plasticiens, des chorégraphes, des musiciens, des poètes, un metteur en scène. Avec des valeurs de respect des autres et une conception résolument active et ouverte du travail artistique et de la création, elle vise moins à imposer sa vision du monde qu’à construire une langue commune avec ceux qu’elle rencontre. Elle s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes à travers des spectacles destinés au jeune public comme Venus au pays de Miro ou Chagall, prête-moi tes ailes, et ses projets Et Matisse entre dans la danse ou Les droits de l’homme. Elle réalise également des créations tout public, en témoigne la création en cours de Pourquoi dors-tu, Jonas, parmi les jours violents du poète Joël Vernet.

Pouvez-vous présenter le spectacle #Les droits de l’homme en quelques mots ?

Le spectacle est la traduction pour la scène du Livre des Droits de l’homme en ce sens que le metteur en scène, Thierry Vincent, a voulu porter devant les yeux des spectateurs aussi bien les articles de la déclaration que le travail d’illustratrice de Jacqueline Duhême.

Comment vous est venue l’idée de travailler sur le Livre des droits de l’homme, illustré par Jacqueline Duhême ?

Ce n’est pas une idée ! C’est une nécessité qui a surgi au lendemain des attentats de janvier 2015, Jacqueline Duhême et Thierry Vincent travaillaient sur le projet de spectacle Et Matisse entre dans la danse. Il leur fallait faire quelque chose pour apporter leur part à la construction du vivre ensemble. Comme Robert Badinter lui avait suggéré de «  mettre en images ce texte magnifique », Jacqueline Duhême a invité Thierry Vincent à le mettre en scène !

aude_loic_dh

Quelle a été l’implication de Jacqueline Duhême sur ce projet ?

Tout d’abord, Jacqueline Duhême a apporté au projet sa fougue et sa ténacité, elle lui a ouvert les porte des Éditions Gallimard Jeunesse, elle a elle-même découpé des effigies – accessoires du décor. Mais bien plus, elle aura été la muse du projet puisque le metteur en scène s’est toujours refusé à réaliser une lecture de la déclaration où les illustrations de Jacqueline Duhême seraient uniquement des illustrations ou des faire-valoir. Il s’agissait pour lui de montrer LA pensée en mouvement sur les articles. L’idée de donner à voir le travail d’illustration sur scène lui est vite apparue comme un moyen de construire une véritable histoire où les images et le texte se donneraient en spectacle pour stimuler le regard et la réflexion des auditeurs.

Vous êtes venus plusieurs fois à la médiathèque Françoise Sagan, présenter des extraits du spectacle avant qu’il ne soit terminé. Pouvez-vous nous expliquer cette démarche ?

La médiathèque en août 2015 a cru en cette idée peu habituelle qu’une compagnie de théâtre puisse s’attacher à traduire un livre et à rendre hommage au travail d’un illustrateur. Elle a donc ouvert ses portes à la compagnie pour «lancer» les travaux en janvier 2016 avec des enfants. Lorsque nous sommes revenus en mai, nous avions fait avancer la création sur Lyon et dans le Pilat avec des enfants également. Cette sortie de résidence a alors permis aux spectateurs de la médiathèque de percevoir l’évolution de notre travail.

8

Quelles ont été les réactions du public ? Quels sont les retours que vous avez eus et qui vous ont permis, ou non de faire évoluer le projet ?

En janvier, les auditeurs ont vu comment la compagnie entendait construire un «discours» visuel. Ce dernier devait former un écrin aux articles de la déclaration et permettre au spectateur de «jouer» avec ses formes pour être un véritable partenaire de lecture du spectacle. En janvier, le public a pu douter de cette démarche qui n’était qu’à l’état d’ébauche. En mai, le public et les enfants ont découvert ce jeu entre images et son sur scène, comme dans le livre le jeu entre les images et les mots. Leurs retours nous les a montrés conquis par la forme du spectacle et par le fond, attentifs et ouverts sur l’esprit de la déclaration.

Dans notre travail qui ne se déroule pas dans l’intimité de la page blanche, toutes les réactions des spectateurs à chacune des étapes ont été essentielles pour valider une piste de travail, vérifier que les enfants pouvaient accéder à la compréhension des valeurs que nous entendons servir, interroger la compréhension de la scénographie (en particulier un mobile, pièce centrale de la dramaturgie), corriger la justesse d’un lien entre les comédiens etc…

dedicace

Quelle sera la suite pour ce spectacle, avez-vous d’autres dates prévues en France ?

Nous travaillons à établir un véritable partenariat pour une lecture vivante du Livre de droits de l’homme avec les médiathèques, écoles, mairies, centres sociaux, théâtres. Grâce à notre mode de résidence chez vous ou dans les écoles partenaires, le projet est devenu très concret, ainsi une quinzaine de représentations sont d’ores et déjà programmées en région Auvergne Rhône Alpes entre janvier et juin 2017. Nous prévoyons également d’être présent en Avignon, cet été.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s