Vie culturelle/Vie des collections

Bla Bla Thé du 3 novembre 2018

En ce samedi automnal, autour du Bla Bla Thé, se sont retrouvés :

Violette, Marion, Bernadette, Bénédicte, Guy, Annie, Eliane et Marion.

Les coups de cœurs de chacun :

Annie : « Plan B » de Grand corps malade l’a séduite par la poésie de ses textes, Karine Giebel (« De force ») est une auteure de policiers à découvrir, et enfin la célèbre série de science-fiction U4, écrite par quatre auteurs différents à lire dans n’importe quel ordre.

Bénédicte : « Salina, trois exils » de Laurent Gaudé, roman captivant qu’elle n’a pas lâché sur le thème de la naissance et l’adoption. Un livre de toute beauté.

Guy nous a conseillé : L’exposition sur et autour de Freud au Musée du Judaïsme (rien sur Freud depuis des années) ; le recueil de poésie « Tout terriblement » de Guillaume Apollinaire magnifiquement illustré ; le film « Cold War » par le réalisateur de Ida, Pawel Pawlikowski qu’a beaucoup aimé aussi Violette ; « Quand Dieu boxait en amateur » de Guy Boley, une histoire d’amour filiale entre un père et son fils ; « La robe blanche » de Nathalie Léger ; et enfin « Lynx » de Claire Genoux, roman poétique et organique.

Violette : le film « Girl » de Lukas Dhont, et les livres d’Eric Vuillard, qui pour elle, est l’un des plus grands écrivains français du moment.

Magali : Trois romans de Jean Teulé qu’elle aime particulièrement : « Le Montespan », « Charly 9 » et « Je, François Villon », romans historiques de grande facture.

Marion nous a présenté trois bandes dessinées : « Ma maman est en Amérique » d’Emile Bravo , « Le grand méchant renard » de Benjamin Renner, merveille d’écriture au 14ème degré et pour finir « London Calling » en trois tomes, vision désenchantée de l’Angleterre.

Nathalie : « La couleur du lait » de Nell Leyshon et la BD « Florida » de Jean Dytar sur la conquête de l’Amérique au XVIIème siècle.

Bernadette : « Sept » de Tristan Garcia l’a beaucoup dérangée dans un sens constructif et remet en question beaucoup de choses.

Marion revient tout juste de Londres, où elle a dévoré la biographie de Mary Stuart de John Guy.

Eliane, pour finir, nous a dit tout le bien qu’elle pensait d’ « Au revoir là-haut » de Pierre Lemaître.

Prochain rendez-vous pour le Bla Bla Thé : samedi 1er décembre à 11h.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s