Vie culturelle

Rencontre avec l’illustratrice Gwen Le Gac

Gwen Le Gac est née en Bretagne, elle vit et travaille en Seine Saint Denis. Après des études en Arts Plastiques, Histoire de l’Art et Arts Décoratifs, elle « navigue » aujourd’hui, selon ses propres mots,  dans l’univers de la création et cherche une autre manière de faire l’histoire.

Pas facile de parler de la pauvreté avec les enfants ! Pourtant, c’est un sujet d’actualité qui suscite de nombreuses questions.

Dans Un enfant de pauvres, de Christophe Honoré, sorti le 16 novembre 2016, l’auteure et l’illustratrice prennent le sujet à bras le corps. Le petit Enzo nous raconte comment, alors qu’il avait 8 ans, il a commencé à comprendre qu’il était pauvre, la dégradation de ses conditions de vie, l’abandon de son père, son désarroi et son envie de plus en plus grande de voler, pour combler ce que la vie ne donne pas à tous. Un texte fort et des illustrations graphiques puissantes, à base de photographies pixelisées, coupées, de taches de peinture, de découpages, qui expriment autant que le texte la détresse de l’enfant.

C’est à ce travail d’illustration que les CM2 de l’école primaire Chabrol dans le Xème arrondissement se sont intéressés avec leur enseignante.
Ils ont d’abord posé une série de questions à Gwen le Gac, venue spécialement les rencontrer, sur ses techniques utilisées, ses méthodes de travail, les messages qu’elle souhaitait faire passer, mais aussi pour savoir si Enzo existait, si elle avait aidé l’auteur à écrire le texte et si le billet de 5 euros de la couverture était un vrai billet découpé.

Elle-même a ensuite présenté aux élèves une projection de ses travaux de préparation, depuis les photographies jusqu’aux montages. Quelques  originaux sont actuellement exposés à la médiathèque André Malraux dans le 6ème jusqu’au 13 décembre.

Elle a ensuite mené un atelier créatif autour du montage, à partir de la couverture, où les enfants ont pu exprimer leur ressenti face à ce sujet. Ils sont repartis avec de nombreux documents autour de la pauvreté (romans, documentaires) et un questionnaire à remplir dans le cadre du colloque du CRILJ, qui permettra de collecter le plus de données sur la perception des enfants sur la pauvreté. Il se tiendra le 8 et 9 février 2019, qui sera aussi l’occasion pour Gwen le Gac de revenir sur son travail et son intervention auprès des enfants des écoles élémentaires et des collèges.

Cette rencontre se situe dans une série d’actions menées en  2018-2019, par le Centre de recherche et d’information sur la littérature de jeunesse (CRILJ) qui posent à la fois, la question des représentations de la pauvreté dans les livres écrits à destination des enfants et des jeunes, et celle des conséquences des situations de misère et de précarité sur la jeunesse. Une brochure La pauvreté dans la littérature pour la jeunesse : fictions et réalités a été conçue par le CRILJ pour accompagner et faciliter les actions de médiation programmées sur ce thème.

Ces actions d’animation permettront également de réaliser une enquête sur la base d’un questionnaire inclus dans la brochure. Ces résultats quantitatifs et qualitatifs seront présentés durant le lors du colloque ouvert à tous sur ce sujet organisé par le CRILJ les 8 et 9 février 2019 à la médiathèque Marguerite Duras à Paris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s