Collections

MUSIQUE : La sélection de juin 2019

NOUVEAUTÉS :

CD

BCUC

The healing

Le groupe de Soweto qui avait notamment marqué les Transmusicales en 2016 est de retour avec un disque aussi énergique et politisé que les deux précédents et sur lequel il peaufine encore son style si singulier : au menu trois titres – dont deux dépassent les 15 minutes – qui mêlent transe tribale, improvisation collective (l’influence du free jazz, entre autres) et frénésie afro-punk, riffs de basse puissants et entêtants, percussions lancinantes et incantations. Signe de la notoriété croissante du septette, deux invités de marque figurent au casting: le Nigérian Femi Kuti (son père Fela est l’une des influences majeures de BCUC) et l’Américain Saul Williams.

Matias Aguayo

Support alien invasion

Après une échappée post punk avec son groupe The Desdemonas, le producteur chilien installé à Berlin revient avec un 4è album seul et sans parole. Il renouvelle pour l’occasion ses productions techno avec la curiosité que l’on connaît à son label Cómeme, qui accueille des artistes électroniques de Bucarest à Mexico. Figure de la minimale allemande des années 2000, Matias Aguayo présente sur ces titres riches en expérimentations rythmiques et harmoniques des influences diverses et extra européennes : latino, afro, kuduro, gqom, maloya.

Jérome Hantaï

Haydn – Mozart (Sonates)

Jérôme Hantaï joue dans ce disque des sonates de Haydn et Mozart qui furent les premiers à composer spécifiquement pour le pianoforte, instrument dont les cordes sont frappées et non plus pincées comme celles du clavecin, d’où son timbre encore un peu grêle mais plus puissant. Une période de transition et de grande créativité dans l’histoire de la musique classique que Jérôme Hantaï interprète avec délicatesse.

COMPILATION

Jeanette

Spain’s silky voiced songstress 1967-1983

Jeanette n’est pas que la chanteuse d’un tube, et son répertoire mérite mieux que des best of à l’allure de CD d’aire d’autoroute. Le fameux label de réédition Ace Records lui offre enfin une mise en lumière impeccable. Illustration fleurie et livret soigné à l’appui, l’album retrace les riches heures de la pop espagnole, de  Callate Nina avec le groupe Pic-nic (1967) à Sol de verano (1983). Et sans aucun doute, Manchester et Liverpool en espagnol et Soy rebelde en japonais seront les pierres angulaires de vos afters estivaux.

RÉÉDITION

Brief  encounter

We want to play

Groupe originaire de Caroline du nord, auteur de seulement deux L.P. assez méconnus malgré les nombreux titres samplés par DJ Premier, Madlib, Knxwledge… On redécouvre aujourd’hui avec joie leur second album  « We want to play » initialement paru en 1981 chez Music Town Records. Boogie-funk, disco et balades mid-tempo sont au programme de cette belle réédition du très prolifique label Ecossais Athens Of The North.

VINYLE

Pepe Bradock

What a mess! 

« What a mess! » ou le retour du très rare Pépé Bradock, auteur du classique house « Deep Burnt ». Uniquement disponible en vinyle, le nouveau 33 T du DJ producteur est un concept album d’un seul titre coupé en deux parties sur chaque face, deux longues plages entre musique expérimentale rappelant les travaux du GRM (Groupe de Recherche Musicale), house minimale et réminiscences Acid. Un ovni dans le paysage électronique actuel tiré à seulement à 1000 exemplaires.

FOCUS

Sur un album incontournable de nos collections.

Virna Lindt        

Shiver

Name?…Virna…Direction?…North by northwest…Mission?…Impossible! Mannequin suédoise et agent secret fictionnelle, Virna Lindt chante en 1983 des intrigues d’espionnage sur une pop à la fois surannée et aventureuse devant autant à la new wave qu’à John Barry et Ennio Morricone. Produit par Tot Taylor, « Shiver » est une des plus belles réussites de son label The Compact Organization qui, à l’image du new yorkais Ze records, explora de 1981 à 1987 les territoires communs de la pop alternative, du funk et de l’exotica. Trip hop avant l’heure, synth-pop retro avant Saint Etienne, simili-Pulp et orchestrations cinématographiques : cet obscur classique est remis en lumière en 2017 par les Disques du Crépuscule. Responsable de productions d’autres héroïnes de la pop insolite telles qu’Anna Domino et Isabelle Antena, le label belge inclut sur cette réédition des singles, des versions instrumentales ainsi qu’une reprise de The Windmills of your mind (Les Moulins de mon cœur) de Michel Legrand.

Nouveautés de mai 2019 sur le portail des bibliothèques.

Playlist sur Soundsgood.

 

Une réflexion sur “MUSIQUE : La sélection de juin 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s