Fonds patrimonial Heure Joyeuse

Avant le gel hydro-alcoolique dans les livres soviétiques pour enfants : questions d’hygiène, épisode 3

Troisième partie : un esprit sain dans un corps sain, le sport et les activités de plein air en URSS

 

La culture physique « fizkul’tura », le sport, est également grandement encouragé dès le plus jeune âge comme pratique sanitaire primordiale. Le sport est en effet à l’époque un véritable enjeu sanitaire en URSS et cette question est d’ailleurs remobilisée dans la Russie de Poutine aujourd’hui. Dans la Russie tsariste, l’activité sportive se pratiquait de manière autonome et était destinée aux plus riches qui se retrouvaient dans des clubs.

Puis, à partir de 1905, et ensuite 1917, la « culture physique » est placée sous le contrôle du Parti et détient une visée avant tout militaire : il faut préparer les jeunes citoyens soviétiques pour leur faire intégrer la réserve et aider à la naissance de « l’homme nouveau ». Cette préoccupation est en fait assez répandue en Europe aussi dans la première moitié du XXe siècle et occupe l’esprit des hommes politiques, médecins et pédagogues. Seulement en URSS, cela devient une affaire d’État.  En 1930, le Conseil pansoviétique de culture physique est mis en place. Les champions sportifs ont d’ailleurs constitué, à partir des années 1930 et durant tout le XXe siècle l’incarnation de l’URSS et du rayonnement de sa puissance à l’étranger, la culture physique étant à ce niveau-là une fabrique politique visant à produire des modèles. L’élite sportive soviétique devait refléter un idéal de personnes travailleuses, investies socialement, en bonne santé afin de pouvoir aider militairement leur patrie. Parfois des individualités, des vedettes, ressortaient parmi la masse des champions, ce qui était contraire à la volonté d’effacement de l’individu derrière la cause commune. Les recherches universitaires sur ces « héros du sport » sont d’ailleurs récentes.

Quelques livres pour la jeunesse évoquent cet engouement pour le sport. Le combat : récit (Lev Kantorovič, 1939) s’attarde sur la vie d’un sportif de haut niveau. Le plus important est un recueil de nouvelles de Mikhail Zoŝenko publié en 1940. Le premier récit raconte l’histoire d’un garçon timoré qui décide de devenir courageux. Mais l’envie seule ne suffit pas, le sport et les études sont « le plus important ». Dans Oncle Stëpa et Egor (S. Mihalkov, 1970), Oncle Stëpa est le père d’Egor, un garçon, qui, dès sa naissance, est surnommé le « nouveau Hercule » tant il semble fort et puissant. Il développe cet atout toute sa jeunesse durant en pratiquant le sport à haut niveau, afin de réaliser son rêve : partir dans l’espace.

Le sport améliorerait en effet la performance productive au travail et éloignerait les individus de l’alcoolisme et d’autres dérives. Il favoriserait l’émulation collective et la solidarité, et ferait du citoyen un individu harmonieux, un « esprit sain dans un corps sain ». La pratique sportive est ainsi un sujet récurrent dans la peinture assujettie au réalisme socialiste, où il n’est pas rare de voir de jeunes pionniers plein de force et vigoureux s’élancer en bande pour une course dans la nature. Les activités de plein air sont mises à l’honneur. Les peintres comme Alexandre Deineka (qui a aussi illustré pour la jeunesse) réalisent alors tout un travail préparatoire de croquis d’observation dans les complexes sportifs.

Le parfait petit citoyen soviétique est en bonne santé parce qu’il sait se débrouiller seul pour sa toilette quotidienne comme nous l’avons évoqué plus tôt, mais aussi parce qu’il est robuste grâce à la pratique du sport, résistant parce qu’il passe la majorité de son temps au grand air. En atteste l’album L’hiver tout autour. Des pionniers court-vêtus  se moquent gentiment d’enfants de familles bourgeoises engoncés dans leurs manteaux de fourrure, et qui tremblent quand même de froid. Les jeunes pionniers ont au contraire la tête haute et l’air joyeux, ils ne craignent pas le froid car ils sont sans cesse en mouvement, à glisser sur leurs patins à glace !

Image : ВВЕДЕНСКИЙ А., ВОЛЬШТЕНН Л. = VVEDENSKIJ A. (texte), VOLʹŠTENN L. (ill.). Зима кругом = Zima krugom = L’hiver tout autour. Leningrad, Ogiz, Molodaâ gvardiâ, 1931. EST 12it 29

Dans le livre Les réflexes d’hygiène de l’enfant d’âge préscolaire que nous avons présenté plus tôt, une page insiste sur ce besoin de grand air pour maintenir son enfant en bonne santé et fortifier son organisme : « (…) sortez-le au grand air qu’importe la météo (…) », précise l’auteur.

Image : НИМАН, ЗОТОВ = NIMAN (texte), ZOTOV (ill.). Гигиенические навыки дошкольника = Gigieničeskie navyki doškolʹnika = Les réflexes d’hygiène de l’enfant d’âge préscolaire. Moskva, Izogiz, 1934. Est in12 26

Les crèches et les jardins d’enfants représentent les « bourgeons du communisme », selon l’expression de Lénine. Avant la révolution bolchévique, on trouvait surtout des orphelinats où les enfants étaient principalement soignés. Les crèches se sont ensuite développées, offrant aux enfants l’apprentissage de la vie en société, la communication, l’hygiène. Il est recommandé aux parents désireux d’inscrire leurs enfants à la crèche de les y préparer en fortifiant leur santé, en leur faisant suivre un régime strict semblable à celui de l’établissement, en leur inculquant la débrouillardise et le sens du partage. Le taux de mortalité infantile étant élevé, la crèche veille à fournir une surveillance médicale suivie, et à endurcir les enfants par des séances de sport ou « culture physique » et des activités de plein air. L’extérieur est privilégié au maximum. Chaque matin, les enfants arrivant à la crèche sont conduits vers un médecin qui les examine. Si l’enfant se révèle être malade ou enrhumé, il est renvoyé chez lui. Légende ou réalité, afin de combattre la tuberculose qui sévit alors, on fait faire la sieste aux enfants dehors même en plein hiver, emmitouflés dans des couvertures.

L’emploi du temps des enfants d’âge pré-scolaire en période hivernale est un portfolio de 15 planches photographiques en noir et blanc qui indiquent les activités des petits à chaque heure de la journée. On y retrouve les gestes d’hygiène répétés matin et soir, les pauses déjeuner et goûter durant lesquelles l’enfant doit manger lentement, ainsi que les activités de plein air et les siestes sous la véranda l’hiver, comme en attestent les images ci-dessous.

Images : д-р БЛАГАЯ С.Р. и д-р НИМЕН Л. Б., художник НИКИТИН Н., фото НОГИНА В.П., ШУХОВА Ф.В. = d-r BLAGAÂ S.R. i NIMEN d-r L. B., hudožnik NIKITIN N., foto NOGINA V.P., ŠUHOVA F.V. Pежим дошкольника на 24 часа : зимний вариант  = Režim doškol’nika na 24 časa : zimnij variant = L’emploi du temps des enfants d’âge pré-scolaire en période hivernale. Moskva, Izdanie Fotoizdata soûzfoto, 1935. PH 3

Destinés à devenir des pionniers du Komsomol, l’organisation communiste pour la jeunesse, les enfants bien endurcis dans ces jardins d’enfants soviétiques profitent à leur adolescence des bienfaits du grand air dans les camps de vacances. Gloire à l’eau, et à l’air !

Image : Activité baignade dans le camp où est envoyé le petit San’ka, pendant que sa famille travaille aux champs durant l’été. БУДОГОСКАЯ Л., рис. ПАХОМОВА А. = BUDOGOSKAÂ L. (texte), PAHOMOV A. (ill.). Как Саньку в очаг привели = Kak Sanʹku v očag priveli = Comment San’ka fut amené à l’école. Leningrad, Ogiz, Molodaâ gvardiâ, 1933. EST in4 628

On est donc loin du personnage d’Oblomov, roi de la procrastination pathologique, et de sa panoplie peignoir-pantoufles, de la mélancolie de l’enfance et de la noblesse perdues, et de l’âme slave !

Image : Première de couverture de GONTCHAROV Ivan, traduction d’ADAMOV Arthur. Oblomov. Paris, Gallimard, 2007. (publié pour la première fois en Russie en 1859)

CONCLUSION

De nos jours, le microbiologiste français Marc-André Selosse, partisan de la « saleté propre », estime qu’il ne faut pas surprotéger les enfants des microbes en pensant améliorer leur santé, car cela les rendrait au contraire plus sensibles à certaines maladies contre lesquelles ils n’auraient pas de défense. Trop de propreté tuerait donc la propreté ! Un juste milieu reste alors à trouver afin de ne pas tomber dans l’un ou l’autre des extrêmes.

Nous conclurons donc ce billet avec deux albums de Grigorij Oster publiés dans les années 1980, et qui prennent le total contre-pied un peu moqueur de Ce qui est bien et ce qui est mal de Maâkovski dont nous avons parlé plus tôt, mais aussi de livres comme l’ABC de la politesse. Les enfants sont exhortés à faire tout ce qui leur est interdit ! Adieu sages pionniers soviétiques…

Pauline Bourilly

 

Épisodes précédents :

Première partie : la question de l’hygiène dans la Russie tsariste à travers le prisme des albums russes

Deuxième partie : l’hygiène de l’enfant, une affaire d’État en URSS servie par de grands poètes

Image : ВАСИЛЬЕВА-ГАНГНУС Людмила, илл. АЛИМОВА Сергея = VASILʹEVA-GANGNUS Lûdmila (texte), ALIMOV S. (ill.). Азбука вежливости = Azbuka vežlivosti = ABC de la politesse. Moskva, Rosmèn, 1996. EST in4 478

Image : ОСТЕР Григорий, МАРТЫНОВ А. = OSTER Grigorij (texte), MARTYNOV A. (ill.). Вредные советы : Книга для непослушных детей и их родителейVrednye sovety : Kniga dlâ neposlušnyh detej i ih roditelej = Conseils nuisibles. Livre pour les enfants désobéissants et leurs parents. Moskva, Rosmèn, 1999. EST in4 474
ОСТЕР Григорий, МАРТЫНОВ А. = OSTER Grigorij (texte), MARTYNOV A. (ill.). Вредные советы 2 : Книга для непослушных детей и их родителейVrednye sovety 2 : Kniga dlâ neposlušnyh detej i ih roditelej = Conseils nuisibles 2. Livre pour les enfants désobéissants et leurs parents. Moskva, Rosmèn, 1999. EST in4 475

 

 

À retrouver au fonds patrimonial Heure Joyeuse de la médiathèque Françoise Sagan, dans l’ordre d’apparition au fil du texte :

Auteur inconnu. Степка-растрепка : Разсказы для детей = Stepka-rastrepka : Razskazy dlâ detej = Stepka l’ébouriffé. Récits pour enfants. S.-Peterburg » ; Moskva, Izd. Tovariŝestva M. O. Vol’f », [date de publication inconnue] Est in4 582

РАЁШНИК, съ рисунками БЕРТАЛЯ = RAËŠNIK (texte), BERTAL’ (ill.). Про Гошу долгiя-руки = Pro Gošu dolgiâ-ruki = Gocha touche-à-tout. S.-Peterburg » ; Moskva, Izd. tov. M. O. Vol’f », 1900. Est in4 590

Р. К.= R. K. Неряшкидетки и чистенький Петя = Nerâški-detki i čistenʹkij Petâ = Les enfants de Crasseville et Petia Propret. Moskva, Izd. I. Knebel’, [date de publication inconnue] Est in8 749

СИМУШЕНКО Вл. = SIMUŠENKO Vl.. Стёпка-растрёпка = Stëpka-rastrëpka = Stiopka mal peigné. Odessa, Svetoč, 1927. Est in8 697 (numérisé)

Др. КОРНОУХОВ М. Д., УШАКОВА Н. = Dr. KORNOUHOV M. D. (texte) et UŠAKOVA N. (ill.) Как кушать = Kak kušatʹ = Comment se tenir à table. Moskva, Gospedizdat, 1929. Est 12it 25

НИМАН, ЗОТОВ = NIMAN (texte), ZOTOV (ill.). Гигиенические навыки дошкольника = Gigieničeskie navyki doškolʹnika = Les réflexes dhygiène de lenfant d‘âge préscolaire. Moskva, Izogiz, 1934. Est in12 26

КОНЧАЛОВСКАЯ Н., КЕША = KONČALOVSKAÂ N. (texte), KEŠA (ill.). Я сам ! = Â sam ! = Moi tout seul !. Moscou, L’artisan soviétique, 1946. Est in8 44

ГЕНКИНА Н., ГЛЕБОВА = GENKINA N. (texte), GLEBOVA (ill.). Сестренка Надя = Sestrenka Nadâ = Ma petite sœur Nadia. Leningrad, Poligrafičeskaâ fabrika, 1946. Est in12 10

АРНОЛЬД В. С. и ЗЮЗИН Л. К. ; САКОНСКАЯ Н. П. = ARNOLʹD V. S. et L. K. ZÛZIN (texte) ; SAKONSKAÂ N. P. (ill.). В гостях у обезьян = V gostâh u obezʹân = Invité chez les singes. Moskva, Institut central des matières sanitaires-Narkomzdrava SSSR, 1942. Est 12it 38

БАРТО А. и П., рисунки ИВАНОВОЙ В. = BARTO A. et P. (texte) et IVANOVA V. (ill.). Девочка чумазая = Devočka čumazaâ = La petite souillon. Moskva ; Leningrad, OGIZ-Molodaâ gvardiâ, 1932. Est in8 158 (numérisé)

БАРТО А. и П., Рисунки БОРОВСКОЙ А. = BARTO A. et P. (texte), BOROVSKAA A. (ill.). Девочка чумазая = Devočka čumazaâ = La petite souillon. Moskva : Detizdat, 1936. Est in8 310

ЧУКОВСКИЙ К., картинки АННЕНКОВА Ю. = ČUKOVSKIJ K. (texte), ANNENKOV Û. (ill.). Мойдодыр : кинематограф для детей = Mojdodyr : kinematograf dlâ detej = Frotte-bien : cinématographe pour les enfants. Moskva ; Leningrad, Gosizdat, 1929. EST in4 51

ЧУКОВСКИЙ К., картинки АННЕНКОВА Ю. = ČUKOVSKIJ K. (texte), ANNENKOV Û. (ill.). Мойдодыр : кинематограф для детей = Mojdodyr : kinematograf dlâ detej = Frotte-bien : cinématographe pour les enfants. Leningrad, OGIZ, 1935. Est in8 157 (numérisé)

ЧУКОВСКИЙ К., рисунки ТВАРДОВСКОГО В. = ČUKOVSKIJ K. (texte), TVARDOVSKIJ V. (ill.). Федорино горе = Fedorino gore = Les malheurs de Fedora. Moskva ; Leningrad, Gosudarstvennoe izd., [vers 1928]. EST in4 10 (numérisé)

ЧУКОВСКИЙ К., рисунки КАНЕВСКОГО А. = ČUKOVSKIJ K. (texte), KANEVSKIJ A. (ill.). Мойдодыр = Mojdodyr = Frotte-bien. Moskva, Gosudarstvennoe izd. detskoj literatury ministerstva prosveŝeniâ RSFSR, 1950. Est in4 92

МАЯКОВСКИЙ В., илл. СТЕФАНОВСКОГО А. = MAÂKOVSKIJ V. (texte), STEFANOVSKIJ A. (ill.). Что такое хорошо и что такое плохо = Čto takoe horošo i čto takoe ploho = Ce qui est bien et ce qui est mal. Gor’ki, OGIZ, 1937. EST in8 463 (numérisé)

МАЯКОВСКИЙ В., рисунки БРЕЯ А. = MAÂKOVSKIJ V. (texte), BREJ A. (ill.). Сказка о Пете, толстом ребенке, и о Симе, который тонкий = Skazka o Pete, tolstom rebënke, i o Sime, kotoryj tonkij = Petia, le gros, et Sima, le maigre. Moskva, Leningrad, Izd. detskoj literatury, 1939. EST in8 17

КАНТОРОВИЧ Лев = KANTOROVIČ Lev. Бой : повесть = Boj : povest’ = Le combat. Récit. Leningrad, Sovetskij pisatel’, 1939. EST in12 113

ЗОЩЕНКО М., УСПЕНСКИЙ А. = ZOŜENKO M. (texte), USPENSKIJ A. (ill.). Самое главное = Samoe glavnoe = Le plus important. Moskva ; Leningrad, Detizdat, 1940. EST in8 122

МИХАЛКОВ С., НАГАЕВ В. = MIHALKOV S. (texte), NAGAEV V. (ill.). Дядя Стёпа и Егор = Dâdâ Stëpa i Egor = Oncle Stëpa et Egor. Moskva, Izd. Fiz’kultura i sport, 1970. EST in8 270

ВВЕДЕНСКИЙ А., ВОЛЬШТЕНН Л. = VVEDENSKIJ A. (texte), VOLʹŠTENN L. (ill.). Зима кругом = Zima krugom = L’hiver tout autour. Leningrad, Ogiz, Molodaâ gvardiâ, 1931. EST 12it 29

д-р БЛАГАЯ С.Р. и д-р НИМЕН Л. Б., художник НИКИТИН Н., фото НОГИНА В.П., ШУХОВА Ф.В. = d-r BLAGAÂ S.R. i NIMEN d-r L. B., hudožnik NIKITIN N., foto NOGINA V.P., ŠUHOVA F.V. Pежим дошкольника на 24 часа : зимний вариант  = Režim doškol’nika na 24 časa : zimnij variant = L’emploi du temps des enfants d’âge pré-scolaire en période hivernale. Moskva, izdanie Fotoizdata soûzfoto, 1935. PH 3

БУДОГОСКАЯ Л., рис. ПАХОМОВА А. = BUDOGOSKAÂ L. (texte), PAHOMOV A. (ill.). Как Саньку в очаг привели = Kak Sanʹku v očag priveli = Comment San’ka fut amené à l’école. Leningrad, Ogiz, Molodaâ gvardiâ, 1933. EST in4 628

ВАСИЛЬЕВА-ГАНГНУС Людмила, илл. АЛИМОВА Сергея = VASILʹEVA-GANGNUS Lûdmila (texte), ALIMOV S. (ill.). Азбука вежливости = Azbuka vežlivosti = ABC de la politesse. Moskva, Rosmèn, 1996. EST in4 478

ОСТЕР Григорий, МАРТЫНОВ А. = OSTER Grigorij (texte), MARTYNOV A. (ill.). Вредные советы : Книга для непослушных детей и их родителейVrednye sovety : Kniga dlâ neposlušnyh detej i ih roditelej = Conseils nuisibles. Livre pour les enfants désobéissants et leurs parents. Moskva, Rosmèn, 1999. EST in4 474

ОСТЕР Григорий, МАРТЫНОВ А. = OSTER Grigorij (texte), MARTYNOV A. (ill.). Вредные советы 2 : Книга для непослушных детей и их родителейVrednye sovety 2 : Kniga dlâ neposlušnyh detej i ih roditelej = Conseils nuisibles 2. Livre pour les enfants désobéissants et leurs parents. Moskva, Rosmèn, 1999. EST in4 475

 

Pour aller plus loin :

CAROLI Dorena, MAÎTRE Anne. La littérature de jeunesse russe et soviétique : poétique, auteurs, genres et personnages (XIXe-XXe siècles). Macerata (Italie), eum, 2018. HJ 891.7 CAR

BOULAIRE Cécile. Les enfants et la Fizkul’tura [Culture physique] dans la Russie impériale et soviétique (Première moitié du XXe siècle) : représentations, politiques, débats. 13 septembre 2019.

DUFRAISSE Sylvain. « Les « héros du sport ». La fabrique de l’élite sportive soviétique (1934-1980) », Bulletin de l’Institut Pierre Renouvin, 2016/2 (N° 44), p. 143-151. DOI : 10.3917/bipr1.044.0143.

FONAREV A.M., KAPLAN L.E. L’éducation des enfants d’âge préscolaire en URSS. In: Enfance, tome 41, n°2, 1988. pp. 57-65.

PECOUT Adrien. Muscle-toi, camarade ! Comment le sport servait l’URSS. Site internet Le Monde, 16 septembre 2017.

 

2 réflexions sur “Avant le gel hydro-alcoolique dans les livres soviétiques pour enfants : questions d’hygiène, épisode 3

  1. Pingback: Avant le gel hydro-alcoolique dans les livres soviétiques pour enfants : questions d’hygiène, épisode 2 | Médiathèque Françoise Sagan

  2. Pingback: Avant le gel hydro-alcoolique dans les livres soviétiques pour enfants : questions d’hygiène, épisode 1 | Médiathèque Françoise Sagan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s