Collections/Fonds patrimonial Heure Joyeuse

10 bougies mais déjà des Grandes Personnes ! Épisode 4

Épisode 1 : Les documentaires ludiques et surprenants de Francesco Pittau et Bernadette Gervais : AxinamuOxiseau et Nacéo

Épisode 2 : À la frontière du livre d’artiste : Couleurs du jour de Květa Pacovská

Épisode 3 : Architectures et design de papier : 10 chaises et 5 maisons de Dominique Ehrhard

Suite de notre série consacrée à la maison d’édition pour la jeunesse Les grandes personnes, qui fête ses 10 ans d’existence.

Épisode 4 : Un livre d’artiste à l’origine d’une version grand public : Le Petit Chaperon rouge de Dominique Lagraula

Pour clore ce feuilleton spécial anniversaire des Grandes Personnes, nous tenions à vous faire (re)découvrir le travail de Dominique Lagraula, qui est publiée par Brigitte Morel, mais dont nous conservons également les livres d’artiste dans nos réserves.

Dominique LAGRAULA. Le Petit chaperon rouge. Paris, Les Grandes Personnes, 2019.

Dominique Lagraula porte plusieurs casquettes toutes liées par le livre. Elle est en effet créatrice de livres d’artiste, auteure d’ouvrages pédagogiques et d’albums pour la jeunesse, mais aussi formatrice de technologie à l’ESPE – École Supérieure du Professorat et de l’Éducation – de Paris. La création et son aspect manuel sont donc au centre de ses préoccupations pédagogiques et artistiques. Elle choisit souvent de présenter aux enseignants d’école primaire en formation des projets basés sur les livres animés, car ils mêlent le visuel à l’écrit et font la démonstration de mécanismes simples et compréhensibles par des enfants. Ils permettent d’aborder différentes matières scolaires, des mathématiques au français en passant par les arts plastiques. Ses livres d’artiste sont également pour la plupart animés, souvent de petits formats précieux, tous poétiques. Pour créer, elle s’inspire de trouvailles dénichées sur des vide-greniers ou des brocantes, objets, cartes ou vieilles photographies. C’est d’ailleurs sur des livres animés trouvés dans des brocantes qu’elle a commencé à expérimenter les différents mécanismes d’animations en démontant méticuleusement les systèmes. Par la suite, elle s’est formée lors de stages à l’Atelier du livre à Mariemont (Belgique), à l’Institut du Pop-up avec Philippe UG (aussi édité par Brigitte Morel) et Philippe Ferrier. Elle a également étudié la gravure. Certaines de ses créations sont plus expérimentales et jouent davantage sur des graphismes abstraits, mêlant pop-up, techniques de pliage et gravure.

Nous avons choisi de vous faire découvrir un titre qui relie ces différentes activités pas si divergentes, Le Petit Chaperon rouge, à la mode Lagraula, livre au cœur d’ateliers de créations et de formations proposées par l’artiste. C’est en 2019 que le Fonds patrimonial Heure Joyeuse, qui conserve déjà six livres de Dominique Lagraula, fait l’acquisition du livre d’artiste Le Petit Chaperon rouge. La même année paraît l’édition courante aux Grandes Personnes. Les personnages bien connus du conte de Perrault dans sa version première (où le loup a raison du petit chaperon) sont stylisés, dans l’esprit de Warja Lavater, représentés par des formes géométriques simples et des couleurs symboliques : le loup est un rectangle noir, la fillette un triangle rouge. Les volets cachent le loup, et parfois le texte ; les volvelles, mécanismes qui ressemblent à des rouages, permettent de faire tourner le texte et ainsi faire coïncider les paroles du loup avec celle de la petite fille lors du célèbre dialogue final : « Dis, grand-mère, que tu as de grandes…  ». On peut relever les différences entre le livre d’artiste et la version éditée par les Grandes Personnes : le bonnet de la grand-mère (que le loup tient dans sa gueule) ainsi que le chapeau de la fillette sont en tissu dans le livre d’artiste, et la chevillette se tire par un élastique. De manière générale, la version éditée gagne en simplicité dans les formes, et porte en plus une page de garde et une quatrième de couverture : c’est une illustration parfaite des contraintes d’édition, au plus proche de l’artistique, telles que les pratique Brigitte Morel.

Dominique LAGRAULA. Le Petit chaperon rouge. Paris, Les Grandes Personnes, 2019.

Nous aurions aimé conclure ce billet par un retour en photos sur l’atelier qu’aurait dû animer Dominique Lagraula à la médiathèque le 21 novembre… Nous le reprogrammerons quand les conditions sanitaires le permettront.

Pauline Bourrilly

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s