Collections/Fonds patrimonial Heure Joyeuse

La Commune de Paris, racontée aux enfants

Dans les collections que nous conservons, nous avons recherché des ouvrages expliquant la Commune de Paris aux enfants. Voici quelques livres parus depuis 1871 sur le sujet.

Épisodes du temps de la Commune de Paris en 1871, publié en 1872 par l’éditeur catholique Mame, relate le vécu de communautés religieuses catholiques dans Paris au moment de la Commune. Ces témoignages « à chaud » et forcément partisans retracent les spoliations et tensions entre des civils et des religieux sans oublier des événements politiques.

Épisodes du temps de la Commune de Paris en 1871, Mame, 1872

Les insurgés sont appelés les « Communeux » et sont décrits négativement par les moines narrateurs. On découvre toute une vie de quartier, et les liens avec les enfants instruits dans les écoles tenues par les religieux. La loi Falloux sur l’éducation est en vigueur, et laisse une ample place à l’enseignement confessionnel. La Commune de Paris ayant voté des décrets afin de séparer l’Église et l’État, elle prévoyait d’uniformiser les formations des élèves de primaire et de formation professionnelle, ainsi que de rendre l’école gratuite. Le personnel enseignant était rémunéré avec égalité de salaire entre les hommes et les femmes… Ces progrès sociaux ne dureront que les 70 jours de la révolte de Paris.

Quelques aspects développés lors de la Commune ont fini par être appliqués dix ans plus tard avec les lois Ferry (école gratuite, laïque, et obligatoire de 7 à 13 ans).

Dès 1872 on retrouve des livres plus légers comme Les enfants pendant la paix (1874) : recueil de poèmes moraux, de scènes familiales paisibles, probablement écrit vers 1870. On sent une envie de légèreté. Mais pas un mot sur la Commune.

Henri Jousselin, illustration de Bertall. Les enfants pendant la paix, Hachette, 1874

De nombreux ouvrages traitent de la guerre de 1870, mais la Révolte de Paris n’y figure qu’à travers quelques lignes. La Commune semble devenir taboue.

A travers l’année tragique, en 1903, s’inspire des journaux de campagnes d’un « troupier » qui chemine au gré des mouvements de l’armée. Suivons Durant, conscrit en août 1866. L’auteur, G. Fautras, est inspecteur de l’enseignement primaire et officier de l’instruction publique. On se doute alors que ce texte est une version très « officielle » de la guerre franco-prussienne.

La Commune est évoquée brièvement, comme on peut le lire dans ces pages :

Gustave Fautras. À travers l’année tragique, Hachette, 1903

Les commémorations du centenaire de la Commune font sortir l’événement du silence. Des romans narrent enfin les jours de mars à mai 1871 du point de vue d’un enfant. C’est le cas de Lumières du matin : Pascal, témoin de la Commune écrit par Robert Bigot en 1975, réédité au fil des années.

Robert Bigot, Les Lumières du matin : Pascal, témoin de la Commune, Hachette, 1975, 1990 et Actes Sud, 2000

D’autres suivent, peu nombreux mais accompagnés parfois de supports documentaires.

Les albums sont plus rares sur le sujet, mais on trouve une version illustrée par Philippe Dumas du chant associé à la Commune, Le temps des Cerises. Le compositeur J.-B. Clément l’a dédié à « la vaillante citoyenne Louise, l’Ambulancière de la rue Fontaine-au-roi, le dimanche 28 mai 1871 ».

Jean-Baptiste Clément, illustration de Philippe Dumas. Le temps des cerises, l’école des loisirs, 1990

Plus récemment on peut trouver Sophie au temps des cerises : sous la Commune avec Nadar et Louise Michel, paru en 2009 dans la collection « Archimède » à l’école des loisirs.

Béa Deru-Renard, Hans-Ulrich Osterwalder. Sophie au temps des cerises : sous la Commune avec Nadar et Louise Michel, l’école des loisirs, 2009

Ces ouvrages sont mis à disposition au fonds patrimonial Heure joyeuse, mais il est nécessaire de prendre rendez-vous en amont.

Claire Hilfiger

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s