Action culturelle

Bla Bla Thé du 30 avril 2022

Le paquebot de Pierre Assouline. En février 1932, Jacques-Marie Bauer, le narrateur, un libraire spécialisé en ouvrages de bibliophilie, embarque pour la croisière inaugurale du Georges Philippar, un paquebot neuf au luxe inouï reliant Marseille à Yokohama. En première classe, il côtoie des personnalités de l’époque. Avec l’arrivée de passagers allemands, des camps ennemis se forment. Puis un incendie provoque le naufrage… « Passionnant huis-clos sur ce paquebot. Qui est aussi une métaphore de l’Europe des années 1930. Comment réagir face à la montée du nationalisme ? Récit inspiré de faits et personnages réels. Ainsi l’incendie et le naufrage du bateau provoquèrent la mort du célèbre journaliste Albert Londres, encore trouble à ce jour. J’aime les histoires de Pierre Assouline. Je ‘ai écouté avec passion au dernier Festival Livre Paris. » Par ELIANE

Joë Hamman : le Français qui inventa le Western de Vincent Froehly. Au début du XXéme siècle, Joë Hamman, Jean de son vrai nom, né à Paris en 1883, était devenu le roi du Western aux Etats-Unis. Il tourna des dizaines de films dans les paysages d’un grand ouest sauvage, qu’il avait trouvés… en Camargue ! Au travers de ses archives personnelles, de ses quelques amis survivants – témoins directs de sa vie incroyable – des livres de souvenirs, de ses dessins, des extraits de films et l’analyse de spécialistes de l’histoire du cinéma… l’orographique de Joë Hamman nous entraîne dans le temps et dans l’espace, entre Montmartre et les plaines sioux de Pine Ridge ; entre le Dakota du Sud, la Camargue et la Normandie. Le portrait d’un homme qui a su rester enfant jusqu’au bout. Voici l’étonnante et incroyable histoire d’un pionnier du cinéma, de son initiation au genre Western par Buffalo Bill lui-même, à sa brillante carrière en tant que réalisateur, producteur, acteur et cascadeur ; l’histoire d’un des inventeurs du Western! « Un documentaire video de 52′ qui contient des tas d’informations passionnantes. On y apprend un pan oublié de l’histoire du cinématographe, grâce à ce personnage extraordinaire : acteur, réalisateur, cascadeur même des années avant Bébel, illustrateur de l’Ouest américain plus tard. Je recommande. » Par STEPHANE.

New-York brûle-t-il ? de Dominique Lapierre et Larry Collins. Trois ans après le 11 Septembre, des terroristes cachent une bombe atomique au coeur de New York. Si le président américain n’oblige pas les Israéliens à quitter toutes les colonies des territoires arabes occupés, Manhattan sera rayée de la carte. Faut-il céder à ce chantage ? Y a-t-il, pour les forces de l’État le plus puissant de la planète, la moindre chance de trouver cette bombe et de la désamorcer ? Peut-on évacuer New York ? Le compte à rebours commence… « A la fois une enquête policière, une enquête politique qui imbrique personnages réels et fictifs. C’est un page-turner, tout à fait passionnant, qui montre les Etats-Unis, superpuissance mais aussi confrontée à ses propres failles et zones d’ombre. » Par ALINE

Le vicomte pourfendu d’Italo Calvino. Au cours d’une bataille contre les Turcs, Médard de Terralba, chevalier génois, est coupé en deux par un boulet de canon. Ses deux moitiés continuent de vivre séparément, l’une faisant le bien, l’autre ravageant tout sur son passage. « Un conte merveilleux et philosophique, une aventure rocambolesque. Tout à fait agréable à lire. Un roman qui s’inscrit dans la trilogie de l’auteur qui compte aussi Le baron perché et Le chevalier inexistant. » Par ALINE

Se ressaisir : enquête autobiographique sur une transfuge de classe de Rose-Marie Lagrave. Cette enquête que la sociologue a menée au sein de sa famille restitue l’histoire de la migration de classe d’une enfant issue de milieu modeste, qui parvient, au travers de socialisations successives, à devenir professeure à l’EHESS. En retraçant les étapes de son parcours, elle interroge les dynamiques à l’oeuvre dans l’ascension sociale et met en évidence la portée du genre dans ce processus. « Une transfuge de classe féministe livre un récit autobiographique en en tirant des enseignements sociologiques, à la manière d’un Didier Eribon. Un livre passionnant, porté par une très belle plume. » Par LILA

Idiss de Robert Badinter. L’homme politique relate la vie de sa grand-mère Idiss (1863-1942). Juive d’origine russe, elle s’installe à Paris avant la Première Guerre mondiale. Il évoque l’histoire de sa famille durant les combats, le quotidien durant l’entre-deux guerres puis aborde la vie durant l’Occupation. « Ce livre sobre et pudique rend hommage à un personnage haut en couleur, particulièrement attachant. Une merveille. » Par LILA

Vie entre parenthèses de Antonio Otero Seco (série radiophonique en 5 épisodes). « Dans Vie entre parenthèses, mon grand-père revient sur les années qu’il a passées en prison après la victoire de Franco, pour avoir écrit durant les 3 années de guerre dans la presse républicaine.  Il y décrit de manière précise ce qu’il a vécu mais aussi ce que devient un pays qui tombe aux mains d’une dictature après une guerre civile quand chacun doit choisir son camp ; il en détaille ce qui se déchaîne de cruauté mais aussi le peu de précieuse humanité qui subsiste, dans un pays qui, jour après jour, n’a de cesse de se déchirer. » Mariana Otero. « C’est un récit poignant, servi par une écriture à l’os, où l’on découvre les différents états psychologiques d’un homme emprisonné, maltraité, condamné à mort, une véritable démolition d’un homme. C’est passionnant. » Par THIERRY

Une passion pour le Y de Mary Dorsan. Ce roman met en scène les pensionnaires d’un hôpital psychiatrique, parmi lesquels un homme qui nourrit une étrange obsession pour la lettre Y, et une soignante qui recueille leur parole avec une empathie particulière. Il dépeint leurs forces et leurs faiblesses, ainsi que le fonctionnement parfois obtus des institutions.  » L’auteure s’est sans doute inspirée de sa propre expérience d’infirmière en psychiatrie pour écrire ce récit saisissant, mais on est loin ici du documentaire. Il s’agit d’un texte profondément littéraire, à l’écriture ciselée, d’un travail sur le langage qui donne à entendre la résonance poétique que peut présenter parfois le délire. » Par AURELIA

Cueilleur d’essences : aux sources des parfums du monde de Dominique Roques. Sourceur pour une entreprise mondiale de création de fragrances et d’arômes, l’auteur évoque cette industrie et l’imaginaire autour des parfums. De la recherche des matières premières à travers le monde aux réflexions sur la valeur des essences rares, il livre sa vision de ce secteur du luxe et illustre son propos de nombreuses anecdotes.  » Ce livre nous fait découvrir des senteurs et des paysages, et surtout de fascinantes traditions séculaires, tous les efforts patients et minutieux qu’il faut déployer et l’alchimie qu’il faut créer pour extraire les différentes essences. Un voyage extraordinaire. » Par CATHERINE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s