Action culturelle

Bla Bla Thé du 25 juin 2022

Les sœurs de Montmorts de Jérôme Loubry, éd. Calmann-Lévy (2021). Julien Perrault fait son arrivée à Montmorts en tant que chef de la police. Au lieu d’un village de montagne déconnecté du monde, il découvre une bourgade cossue et suréquipée. Tout appartient au très riche M. de Thionville, qui veut élever ses filles dans un environnement idéal. Mais les problèmes apparaissent quand Julien, en déterrant une récente et étrange affaire, retrouve le seul témoin mort… « Le talent de Jérôme Loubry est de mettre un peu d’éléments fantastiques dans chaque récit tout en leur offrant un dénouement très logique. Ce que j’aime chez cet auteur, c’est le twist final auquel on ne s’attend jamais. » Par LAURE

Où va l’argent des pauvres : fantasmes politiques, réalités sociologiques de Denis Colombi, éd. Payot (2020). Partant d’exemples du quotidien, l’auteur cherche à déconstruire les idées véhiculées sur les pauvres en s’intéressant à la question de l’argent, lequel est parfois considéré comme mal géré, mal utilisé ou mal alloué. Cette thématique amène une réflexion sur le rapport à la consommation, sur la place du luxe et du superflu dans les dépenses des autres membres de la société. « Essai pertinent et très accessible qui nous permet de changer complètement notre vision à l’argent, le nôtre et celui des autres! Je recommande chaudement. » Par FANNY.

Les héroïnes de cinéma sont plus courageuses que moi de Guillaume Guéraud, éd. Le Rouergue (2018). De la naissance du 7e Art à nos jours, Guillaume Guéraud revisite l’histoire du cinéma au travers de vingt-huit héroïnes, actrices ou personnages, méconnues pour la plupart. En mettant l’accent sur des figures bien trempées, en redonnant le contexte historique et politique, ce recueil de nouvelles/portraits éclaire différemment de nombreux films. « Mêlant littérature et cinéma, nouvelle et témoignage intime, voici un bel hommage, accessible à tous bien que très personnel, au cinéma et à toutes ses héroïnes. » Par HÉLOÏSE

Lexique de mes villes intimes: guide de géopoétique et de cosmopolitique de Yuri Andrukhovych, éd. Noir sur Blanc (2021). 44 histoires se déroulant dans différentes villes transformées par l’imaginaire de l’écrivain ukrainien, de Minsk à Detroit en passant par Strasbourg, Odessa et Lausanne. Entremêlant histoires de coeur et des matières à controverses, ces récits habités de personnages atypiques et de situations absurdes délivrent par petites touches une vision intimiste de l’universel. « L’auteur ukrainien, à découvrir de toute urgence, offre un merveilleux exemple de géopoésie: une poésie accessible, libre, en lien avec l’âme d’un lieu et les rencontres qu’on peut y faire. » Par THIERRY

The path – Saisons 1&2, créée par Jessica Goldberg (2016-2018). Le Meyerisme est un mouvement de culte, au sein duquel les adeptes tentent de s’élever spirituellement. Installée dans la nature, la communauté vit selon ses propres règles pour se protéger des dangers du monde moderne et s’approcher de la Lumière. Mais après un séjour au Pérou, Eddie Lane a une vision qui ébranle sa foi. Assailli de doutes, il décide qu’il est temps pour lui de partir, quitte à faire voler son mariage en éclats. « Plongée en 1984 dans un secte empruntant à la scientologie et aux témoins de Jéovah. La série parvient à mêler plusieurs arcs narratifs reliés à une enquête policière bien ficelée. Les personnages sont très bien caractérisés et remarquablement incarnés par les acteurs. » Par LAURE

En toute conscience de Livio Bernardo (dessins) et Olivier Peyon (scenario), éd. Delcourt (2021). L’association En toute conscience milite pour le droit à l’euthanasie et assiste illégalement les personnes qui souhaitent abréger leur souffrance. Un jour Vincent, 25 ans, s’y présente car il ne parvient pas à se remetttre d’un chagrin d’amour. Les militants font semblant d’accepter sa requête mais mettent tout en oeuvre pour lui redonner goût à la vie. « Une histoire qui touche et interroge sur la fin de vie. Une BD forte et sensible. » Par FANNY

The flight attendant – Saison 1, créée par Steve Yockey (2020-?). Hôtesse de l’air, Cassandra se réveille un matin avec la gueule de bois dans une chambre d’hôtel à Bangkok, un corps mort à côté du sien. De peur d’être accusée du meurtre, elle ne prévient pas la police et tente de continuer sa vie comme si de rien n’était… « Sous couvert d’un ressort assez classique de personnage cherchant à fuir les autorités tout en prouvant son innocence, nous avons en fait affaire à une comédie noire surprenante. Très bonne trouvaille scénaristique, les dialogues entre l’héroïne et son amant assassiné sont succulents! » Par HÉLOÏSE

Bel été et rendez-vous en septembre pour la reprise des Bla Bla Thé!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s